De la méthode, de la méthode, rien que de la méthode ! 

Bon avec une petite fibre aritstique, et accessoirement des connaissances en couture, une bonne dose de patience, savoir lire entre les lignes (qui en police 8 ou  10 sur les magazines Burda, nous développent une bonne cataracte précoce!) et surtout de la méthode !

La collection Burda composée de :  Burda Style, Burda Easy, Burda Style plus, Burda Kids, Burda Baby,  Burda Vintage, Burda Créative et Burda Accessoires utilise généralement la même méthode à savoir des explications écrites, des shémas, parfois des dessins explicatifs et surtout des repères.

 

* Ces points de repère très précieux (chiffres, lettres ou symboles), placés à des endroits précis, figurent sur la planche patron ainsi que sur le shéma réduit des pièces, nous permettant ainsi un double contrôle et aucun oubli. Ils sont très utiles au montage du vêtement, et nous permettent d'éviter bien des erreurs (inversement des manches, col sans dessus dessous ....)

* Le plan de coupe : nous permet de visualiser l'emplacement du patron sur le tissu en respetant bien le droit fil, technique qui n'est pas toujours facile à visualiser selon la forme des pièces, comme ici où j'ai cru voir une trompe d'éléphant !!!Diapositive2*  3 différentes statures sont proposées ainsi que leurs équivalences. Certains modèles ne sont proposés que dans une stature, pour connaître sont équivalence dans une autre stature il suffit de multiplier ou diviser par 2 la stature intermédiaire. 

Important : les modèles taillés en petite stature seront forcément plus courts que ceux taillés en grande stature, il faut en prendre compte lors de la coupe du tissus et penser à rallonger si besoin.

Diapositive2* les explicaitons écrites : souvent complexes et difficiles à comprendre, elles ne sont pas très appréciées des couturières. Pour bien suivre ces explications, je les lis une première fois, puis j'épingle les pièces en relisant point par point et en faisant bien attention aux noms des pièces (ex : ne pas confondre parmenture et empiècement).

Voici une petite partie des explications écrites, c'est pas simple !

"Entailler le surplus sur le repère tranversal chiffre 1. Bâtir l'empiècement end/end sur le devant chiffre 1 sur chiffre 1.Epingler la parementure dos end/end. Piquer le long du bord d'épaule dos droit et, à la suite, piquer le long de l'encolure et de la ligne de couture gauche." 

Et voici en détail, la blouse à la lavallière nouée sur le côté

Diapositive3Ce joli modèle, aux apparences simples s'est avéré plutôt complexe. 

Les points techniques :

*  le lien à nouer (lavallière) est inclu dans le morceau du devant ainsi que dans la parmenture du devant et du dos qui vont d'une épaule à l'autre. Pas de demi-devant ni de demi-dos, toutes les pièces sont entières.

* une patte de boutonnage sur une épaule avec petits boutons recouverts

* Grâce aux nombreux repères (chiffres et traits) et aux explications suivies point par point, ce modèle s'est avéré tout à fait réalisable

Diapositive4La blouse et ses parmentures vues sur l'envers

Diapositive5La patte de boutonnage et les mini mini mini restes de tissu ! 

Les magazines ont souvent tendance à conseiller d'acheter de trop grand métrage mais là j'ai vu ric-rac 1m30 acheté pour 1m80 conseillé, ça fait court mais tous les morceaux ont trouvé leur place !

Diapositive6Conclusion : j'aime beaucoup ce modèle chic et bohème, même si  le tissu choisi ne met pas en valeur le noeud lavallière.

Comme souvent chez Burda, les modèles taillent grands et il faut les diminuer jusqu'au lavallière qui était  trop large à mon goût.

Tissu : viscose fleuri de chez Mondial tissu 

Magazine : Burda Style décembre 2019

Et vous, cousez-vous Burda ?

la poule